Make your own free website on Tripod.com
Nidification
      Accèder             Naviguer               Consulter             Trouver            Etudier

   

 

  Plan du site

  L'historique des découvertes

  La classification des oeufs fossiles

  Le catalogue des types d'oeufs

  La fossilisation des oeufs
  La conductance des coquilles d'oeufs
  Les nids de Dinosaures
  L'attribution taxonomique

  La pathologie des oeufs

  Les oeufs et l'extinction des Dinosaures

  Les gisements
    Bibliographie
    Géochronologie
     Glossaire

  Initiation à la Paléontologie



La conductance des coquilles d'oeufs à la vapeur d'eau et ses implications paléobiologiques
 


Les oeufs de Dinosaures Initiation à la Paléontologie

  La montagne Sainte-Victoire



 

 

Coupe tangentielle pratiquée sur un fragment de coquille d'oeuf de Dinosaure (Megaloolithus siruguei ) provenant du Rognacien moyen ( Calcaire de Rognac ) de la région de Rousset-sur-Arc ( Bouches-du-Rhône ).

Les structures polygonales correspondent aux colonnes calcitiques qui forment l'architecture de la coquille. Entre ces unités cristallines s'ouvrent des pores par lesquels l'embryon recevait l'oxygène nécessaire à sa survie . Le diamètre des pores varie de 0,1 à 0,4 mm .

 

Coupe radiale pratiquée dans une coquille d'oeuf de Dinosaure (Megaloolithus megadermus ) du Rognacien moyen ( Calcaire de Rognac ) des environs de Beaurecueil  ( gisement des Grands-Creux / Roques-Hautes , Bouches-du-Rhône)

On discerne nettement entre les piliers cristallins qui forment l'architecture de la coquille plusieurs canaux aérifères branchus et de contours irréguliers qui débouchent à la surface externe sous la forme de pores .Epaisseur de la coquille : 4, 5 mm .

 

La conductance à la vapeur d'eau d'un oeuf actuel ou fossile (GH2O , mg H2O torr / jour ) est établie en utilisant la longueur effective moyenne des canaux aérifères  ( L, cm ) et la surface porale totale  (estimation Ap, cm2 ).Elle est établie selon l'équation suivante :

GH2O = 23,42 x  Ap x  L-1 ( Seymour , 1990 )

La conductance à la vapeur d'eau d'un oeuf avien est estimée selon l'équation : GH20 = 0,432 x  M 0.78 ( où M = masse de l'oeuf ( g ) ( Ar et alii , 1974 ).La conductance d'un grand nombre d'oeufs  aviens actuels a été établie par Tullett (1978).

Sur la base d'un important matériel ( 66 oeufs entiers ou partiellement entiers collectés par nos soins depuis 1975 ) nous avons révisé les résultats obtenus par Williams , Seymour et Kerourio ( 1984 , tabl.II ) concernant Megaloolithus aureliensis , Cairanoolithus dughii , M. siruguei , M. mamillare .Nous avons , par ailleurs , établi la conductance de la coquille à la vapeur d'eau pour Prismatoolithus matellensis et trois ootypes inédits.

La conductance des types d'oeufs étudiés est de 8 à 87 fois supérieure à celles calculées pour des oeufs aviens de mêmes dimensions .Ces nouvelles observations confirment partiellement les données obtnues par Seymour ( 1980 ), Seymour & Ackerman ( 1980 ) et Williams , Seymour et Kerourio ( 1984 ).

La très haute conductance des différents types d'oeufs fossiles présents dans le bassin d'Aix-en-Provence résulte essentiellement de l'importance des surfaces porales  ( de 9 à 79 cm 2 suivant les ootypes ).L'extension inhabituelle des surfaces porales résulte du nombre très important de pores (de 100 000 à près de 600 000 selon les ootypes ), soit de 3 à 13 fois le nombre de pores prédit pour des oeufs aviens  de masse identique selon l'équation : 1499 x masse de l'oeuf ( g ) puissance 0,420 ( Tullett & Board , 1978 ).

Les oeufs à coquille rigide déposés par les reptiles actuels nidifiant dans des milieux très humides ont des conductances variant de 2 à 5,5 fois celles d'oeufs aviens de dimensions équivalentes .Les valeurs calculées pour des oeufs aviens à coquille souple sont encore plus élevées (Tracy et alii, 1978 ; Packard et alii , 1979 ; Packard et alii , 1982 ; Lutz et alii , 1980 ; Ackerman et alii , 1985 ; Seymour & Ackerman , 1980 ; Ar & Rahn , 1985 ).

Ces résultats confirment l'hypothèse établie sur la base des données paléontologiques , mais souvent contreversées , selon lesquelles les oeufs fossiles du Maastrichtien du bassin d'Aix-en-Provence étaient incubés dans des conditions de haute humidité et dans un environnement très probablement souterrain ( Seymour , 1980 ; Seymour & Ackerman , 1980 ; Williams ,Seymour et Kerourio,   1984 ; Kerourio , 1987 ). Inversement l'hypothèse d'une nidification aérienne   apparaît physiologiquement improbable , et même fantaisiste. En milieu aérien la perméabilité des coquilles aurait été trop élevée  et , si les exigences de l'embryon en oxygène auraient été satisfaites , il aurait aussi perdu trop d'eau et il se serait rapidement déshydraté .Il est évident que les conditions d'incubation de la plupart des oeufs aviens actuels auraient été léthales aux embryons dinosauriens (Kerourio , 1987 ).La thèse d'une nidification aérienne  (Dughi et Sirugue , 1958 et 1976 ; Breton et alii , 1986 a et b  et 1994 ) nous semble reposer sur une interprétation inadéquate des données paléontologiques et sur une méconnaissance complète de la physiologie de l'oeuf reptilien.

 

Types d'œufs

Megaloolithus aureliensis

Cairanoolithus dughii

Megaloolithus siruguei

Megaloolithus mamillare

ootype 1

ootype 2

ootype 3

Surface porale estimée ( cm2 )

20,4

14

32,8

16,1

79,1

9,81

53,2

Longueur moyenne d'un pore ( en cm )

0,09

0,19

0,18

0,09

0,1

0,07

0,14

GH2O estimé (mg / torr / jour)

5137,2

1707,7

4244

4236,6

18903,2

3429,1

8899,6

GH2O prédit avien

173,5

223

236,8

256,5

216,1

80,9

147,4

Rapport GH2O prédit à GH2O avien

29,6

7,6

17,9

16,5

87,4

42,3

60,3

Porosité de la coquille et conductance à la vapeur d'eau pour quelques ootypes du Maastrichtien continental du bassin d'Aix-en-Provence ( Bouches-du-Rhône , France ).

 
 

 

" Page d'accueil "  en plein écran !
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre ! ) 

 


Accueil  |  Historique des recherches  |  Les différents types d'oeufs  |  La fossilisation des oeufs | Les nids de Dinosaures | Les oeufs et l'extinction des Dinosaures | Glossaire

CETTE PAGE A ETE MISE A JOUR LE 04/06/04.

Copyright © 2004 Ph. Kerourio. All rights reserved

 

/