Make your own free website on Tripod.com
Nidification
      Accèder             Naviguer               Consulter             Trouver            Etudier

   

 

  Plan du site

  L'historique des découvertes

  La classification des oeufs fossiles

  Le catalogue des types d'oeufs

  La fossilisation des oeufs
  La conductance des coquilles d'oeufs
  Les nids de Dinosaures
  L'attribution taxonomique

  La pathologie des oeufs

  Les oeufs et l'extinction des Dinosaures

  Les gisements
    Bibliographie
    Géochronologie
     Glossaire

  Initiation à la Paléontologie



La pathologie des oeufs de Dinosaures
 


Les oeufs de Dinosaures Initiation à la Paléontologie

  La montagne Sainte-Victoire



 

 

Les œufs fossiles du bassin d'Aix portent les stigmates de diverses pathologies. Ces dernières se traduisent par des altérations morphologiques et / ou microstructurales de l'œuf .

LES COQUILLES "MULTISTRATIFIEES "

Ce type de coquille a été décrit , pour la première fois , par De Lapparent (1947 ) à partir de fragments isolés attribuables à Megaloolithus mamillare et découverts dans le Rognacien supérieur des environs de Rousset-sur-Arc (gisement " Frigara ", Bouches-du-Rhône ).

Ces oeufs proviennent de la rétention dans l'oviducte d'oeufs à coquille normale  qui se recouvrent d'une seconde coquille , d'une troisième , etc... au cours de la formation de la coquille des oeufs de la portée suivante. Cette manifestation pathologique se traduit par une formation répétitive de coquille ( " ovum in ovo " , Schmidt , 1968 ) qui résulte de passages multiples de l'œuf entre l'oviducte et la glande coquillère. Ce phénomène est induit par un dysfonctionnement de l'hormone vasotocine ( Erben , 1970 ; Erben et al., 1979 ) . Pour d'autres auteurs ( Ewert et al. , 1983 )  la rétention des oeufs dans l'oviducte serait attribuable à une carence alimentaire . Cette affection provoque " de facto " l'obstruction des canaux aérifères , l'altération des échanges gazeux et un épaississement parfois considérable de la coquille. Ces perturbations sont léthales à court terme pour l'embryon ( Erben , 1970 , Erben et al. , 1979 , pl.7, fig. A ). .Ce phénomène semblent caractériser des espèces reptiliennes qui pondent plus d'une portée par saison ( Ewert et al., 1983 ).

Une pathologie analogue est attestée chez les Oiseaux et les Reptiles actuels (Asmundson , 1933 ; Nierbele & Cors , 1962 ; Sturkie , 1965 ; Schmidt , 1968 ; Tyler , 1969 ; Erben , 1970 , Hirsch , 1987 ). Les oeufs à coquilles multiples constituent une manifestation pathologique relativement fréquente chez les chéloniens ( Erben , 1972 ; Jakayar & Spurway , 1966 , MacFarland et al., 1974 ; Kirsche , 1979 ; Ewert et al. , 1983 ). Schmidt ( 1943 ) mentionne une coquille multiple chez Testudo graeca formée de 5 couches successives .Un phénomène pathologique  identique est signalé chez un crocodilien ( Erben , 1972 ).

 

Coquille multistratifiée , gisement de Basségat , commune de Fox-Amphoux , Var , auteur : Kerourio , coll.Privée , reproduction interdite .jpg (52671 octets)

Un fragment de coquille d'oeuf multistratifiée. Cet exemplaire ( Megaloolithus siruguei )  présente 7 couches superposées. Une telle pathologie, léthale pour l'embryon ,  est tout à fait exceptionnelle. Rognacien inférieur  ( Maastrichtien supérieur ) du gisement de Basségat  ( commune de Fox-Amphoux, Var ) .

 

Coquille bistratifiée.jpg (126770 octets)

Megaloolithus mamillare. Section radiale en lumière polarisée d'une coquille présentant une " bi-stratification " d'origine pathologique. On distingue très distinctement dans la partie de la coquille une bande claire correspondante à une interruption survenue dans le processus de croissance de la coquille suivie d'une reprise . Un tel phénomène , en occasionnant une oblitération des canaux aérifères , était très certainement léthal pour l'embryon . ( Rognacien supérieur , Maastrichtien supérieur du gisement de La Cardeline, commune de Châteauneuf-le-Rouge , Bouches-du-Rhône ).

 

L'importance croissante supposée de ce type de coquille pathologique dans les niveaux terminaux du Rognacien a été considérée comme un élément d'explication de l'extinction " soudaine " des Dinosaures à la fin du Crétacé (Dughi et Sirugue , 1958 et 1976 ; Thaler , 1965 ; Erben , 1970; Erben et alii , 1979 ).Cette hypothèse était imprudente car elle reposait sur une connaissance très partielle, à l'époque , des gisements de Dinosaures du Midi méditerranéen et des types d'œufs présents dans ces sites .L'étude de la fréquence statistique de ce type de coquille a démontré l'invalidité de cette théorie " néo-catastrophiste " ( Kerourio , 1981 ; Penner , 1983 ).

Chez les dinosauriens des coquilles tératologiques de ce type ont déjà été signalés dans le Crétacé supérieur du désert de Gobi ( Sochava , 1970 ; Mierzejewska , 1981 ) et plus récemment dans le Maastrichtien continental de Gujarat ( Inde ) ( Mohabey , 1984 ; Srivastava et alii , 1986 ).

Dans le bassin d'Aix les coquilles " bi-stratifiées " sont les plus fréquentes ( 80 % des spécimens récoltés ).La présence de trois , quatre ou cinq coquilles superposées est plus rare ( respectivement 10,7 et 2 % des spécimens récoltés dans le bassin d'Aix-en-Provence ).Les coquilles " hepta-stratifiées " sont exceptionnelles ( moins de 1 % ).Nos propres investigations nous ont permis dans le Rognacien inférieur du gisement de Basségat ( Région de Fox-Amphoux , Var ) et du Mouton ( Vitrolles , Bouches-du-Rhône ) deux spécimens présentant huit couches superposées , soit une épaisseur totale de la coquille avoisinant 25 mm ( ootype : Megalooolithus siruguei ). L'extrême rareté de ces spécimens leur confère le statut de simple curiosité naturelle. K. Hirsch ( 1987 ) a figuré une section radiale pratiquée dans une coquille d'œuf de Geochelone elephantopus présentant 7 couches superposées .

Globalement la "multi-stratification" demeure une manifestation pathologique rare ( Kerourio , 1981 ). L'étude de la fréquence statistique de ce type pathologique démontre que sa fréquence varie suivant le type d'œuf considéré ( et non en fonction de la plus ou moins grande proximité des niveaux fini-crétacés d'extinction comme le supposait les premiers chercheurs ( Dughi et Sirugue , 1958 -1976 , Thaler , 1965 , etc…)) .Dans le bassin d'Aix Megaloolithus siruguei ( Rognacien inférieur et moyen ) est préférentiellement concerné par ce phénomène ( 60 % des 550 spécimens pathologiques collectés ).La " multistratification " demeure une manifestation pathologique rare chez Megaloolithus mamillare , M. aureliensis , M. petralta et Cairannoolithus Siruguei et quasi-inexistante chez Prismatoolithus matellensis et les autres ootypes apparentés .

LE NANISME ET LE GIGANTISME PATHOLOGIQUE DES ŒUFS

Dans les collections paléontologiques du Musée d'Histoire Naturelle de Marseille , nous avons observé un oeuf fossile ( spécimen MHNM 18-1975 ) s'apparentant par la microstructure et la morphologie de la surface externe à Megaloolithus siruguei. Il se caractérise par un faible volume ( 558,7 cm3 , alors que le volume moyen de Megaloolithus siruguei est de 2890 cm3 ).Le spécimen 18-1975 provient des niveaux de marne grise intercalés dans le Calcaire de Rognac du gisement du " Stade de Rousset " ( Rousset-sur-Arc , Bouches-du-Rhône )où il fut découvert en 1975 par un assistant du Musée d'Histoire Naturelle de Marseille .La spécificité volumétrique de cet œuf , associé dans le gisement à de nombreux œufs entiers de volume plus important , nous conduit à considérer ce spécimen comme une forme pathologique .

Les cas de nanisme pathologique de l'œuf sont attestés chez les Oiseaux actuels ( Pearl et Curtiss , 1916 ; Kirkpatrick , 1916 ; Romanoff & Romanoff , 1949 , p.257 , fig.143-145 ).Ils sont fréquents chez les femelles jeunes .Ils peuvent aussi être causés par une infection de l'extrémité postérieure de l'oviducte ou de la partie antérieure de la région secrétant l'albumen avec comme conséquence une constriction incomplète de l'oviducte ( Romanoff & Romanoff , 1949 ).

Chez les crocodiliens actuels de très petits oeufs infertiles sont fréquemment observés .Ces œufs anormaux sont déposés au début ou à la fin de l'oviposition et sont fréquentes dans les pontes déposées par de jeunes femelles ( Ferguson & Joanen , 1983 ; Ferguson , 1985 ).

 

Megaloolithus siruguei forme pathologique Musée d'Histoire Naturelle de Marseille , auteur : Kerourio , 1979 , reproduction interdite.jpg (94022 octets)

Megaloolithus siruguei . Spécimen MHNM 18-1975 .Ce spécimen non éclos se singularise par son volume très réduit ( 558 cm3 ), alors que tous les oeufs découverts sur le même site et présentant une morphologie et une microstructure identiques se caractérisent par un volume moyen trés supérieur (2890 cm 3). Rognacien moyen ( Maastrichtien supérieur ) du gisement du " Stade de Rousset " , commune de Rousset-sur-Arc , Bouches-du-Rhône .

Un œuf entier isolé ( le reste de la ponte avait été détruit par l'érosion ) appartenant à l'ooespèce Megaloolithus mamillare a été découvert par nous -même dans le Rognacien supérieur du gisement de La Cardeline ( commune de Châteauneuf-le-Rouge , Bouches-du-Rhône ).L'oeuf avait une masse estimée à 7052 g ( soit un volume de 6470 cm3).Un œuf fossile appartenant à la même ooespèce est conservé dans les collections paléontologiques du Muséum d'Histoire Naturelle d'Aix-en-Provence atteint une masse de 7864 g (soit un volume de 7050 cm3).Il provient du '" gisement Frigara " ( Rognacien supérieur des environs de Rousset-sur-Arc , Bouches-du-Rhône ).Il appartenait à une ponte comprenant au moins quatre œufs .L'un d'entre eux , complètement déformé lors du processus de fossilisation , n'a pas été mesuré .Les deux autres avaient des masses respectivement estimées à 4414 g ( soit un volume de 4050 cm3 ) et 3531 g ( soit un volume de 3240 cm3).La masse moyenne estimée de Megaloolithus mamillare est de 3597 g.

Le gigantisme pathologique des œufs est aussi fréquent chez les Oiseaux actuels . L'Institut Pasteur à Paris conserve un œuf de poule de 320 mg ; soit 5,5 fois la masse moyenne d'un œuf commun ( Romanoff & Romanoff , 1949 ).Chez le Canard , Bauer ( 1895 ) et Sumulong ( 1925 ) signalent des œufs géants de 100 à 133 mg soit 1 à 1,5 fois la masse d'un œuf normal ( 67 mg ).Les causes de ce phénomène demeurent inconnues ( Romanoff & Romanoff , 1949 ).

LES ŒUFS FRACTURES DANS L'OVIDUCTE

L'existence d'œufs fracturés et consolidés dans l'oviducte est fréquemment attestée chez Megaloolithus aureliensis , M.siruguei, M.petralta , M.mamilare et Cairanoolithus Dughii ( et d'autres ootypes non encore décrits ).L'examen de la surface externe de la coquille révèle la présence d'une " néo-formation " typique se caractérisant par une croissance anormale ( " abberante " ) des unités columnaires et un développement anarchique des nodes le long de l'axe de la fracture. Ce phénomène pathologique doit probablement être mis en corrélation avec l'existence de blessures affectant les parois de l'oviducte ( Hirsch , communication personnelle ).

Chez les Oiseaux actuels des exemples de fracture de la coquille survenus durant sa formation dans l'utérus de la femelle ont été rapportés par Romanoff et Romanoff ( 1949 , p. 273 , fig. 160 ). Les lignes de fracture sont scellées par un matériel calcitique additionnel , mais l'axe de la cassure demeurent bien visibles . Les causes en demeurent inconnues. Romanoff et Romanoff ( 1949 ) suggèrent la possibilité d'un traumatisme physique et / ou psychique .

Nos recherches révèlent l'existence d'une grande diversité de pathologies affectant les œufs fossiles attribués aux dinosauriens dans le bassin d'Aix-en-Provence. Une étude détaillée de ces manifestations ( dont nous ne décrivons ici que les plus communes ) restent à entreprendre pour compléter nos connaissances sur la physiologie des dinosauriens de la fin du Crétacé en Provence.

LE PROBLEME DE L'AMINCISSEMENT PATHOLOGIQUE DES COQUILLES D'ŒUFS

L'existence de l'amincissement pathologiques des coquilles d'œufs de dinosaures dans les niveaux terminaux du Maastrichtien des Corbières et de la Provence a été rapportée pour la première fois par Erben ( 1973, 1975 ) et Erben et alii ( 1979 ,1983).Il résulterait d'un stress psycho-physique affectant les populations de Dinosaures du Rognacien supérieur et induit par des modifications climatiques et / écologiques ( Erben et alii , 1979 , 1983 ).

Cette thèse repose sur l'adoption d'un postulat gratuit : l'appartenance de coquilles d'œufs collectés dans les gisements '" Rousset A " ( = " Stade Rousset " ) ( Megaloolithus siruguei ) et " Rousset B,C,D " ( = "gisement Frigara " )(Megaloolithus Mamillare et apparentés ) à un même taxon reptilien , le sauropode Titanosauriné Hypselosaurus priscus. Cette théorie a été successivement réfutée par Dughi et Sirugue , 1973 , 1976 ; Penner , 1983 , Williams et alii , 1984 , Vianey-Liaud et alii , 1994 ).

 

CONCLUSION

L'analyse pathologique des oeufs fossiles du Crétacé Supérieur du Midi méditerranéen a été pendant longtemps guidée par la recherche d'indices permettant d'expliquer la disparition " mystérieuse " des Dinosaures à la fin du Crétacé . Il en a souvent résulté des travaux superficiels et fort peu scientifique dans leurs démarches . Une telle situation est  révélatrice sur un plan épistémologique de l'absence de sérieux , de la recherche du sensationnalisme , du manque de rigueur scientifique et de la compétition entre institutions scientifiques qui ont souvent prévalu dans l'histoire de la recherche sur les œufs fossiles du Midi de la France

 

 
 
 

 

" Page d'accueil "  en plein écran !
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre ! ) 

 


Accueil  |  Historique des recherches  |  Les différents types d'oeufs  |  La fossilisation des oeufs | Les nids de Dinosaures | Les oeufs et l'extinction des Dinosaures | Glossaire

CETTE PAGE A ETE MISE A JOUR LE 04/06/04.

Copyright © 2004 Ph. Kerourio. All rights reserved

 

/