Make your own free website on Tripod.com
               Accèder              Naviguer               Consulter              Trouver              Etudier

   

  Plan du site

  L'historique des découvertes

  La classification des oeufs fossiles

  Le catalogue des types d'oeufs

  La fossilisation des oeufs
  La conductance des coquilles d'oeufs
  Les nids de Dinosaures
  L'attribution taxonomique

  La pathologie des oeufs

  Les oeufs et l'extinction des Dinosaures

  Les gisements
    Bibliographie
    Géochronologie
     Glossaire

  Initiation à la Paléontologie



Megaloolithus mamillare
 


Les oeufs de Dinosaures Initiation à la Paléontologie

  La montagne Sainte-Victoire


 

Les travaux de G. Garcia et M. Vianey-Liaud ont mis en évidence plusieurs oofamilles  dans les séries continentales du Crétacé supérieur du Midi de la France. Parmi elles les Megaloolithidae sont les plus diversifiées avec 8 espèces appartenant à deux genres différents. La famille Megaloolithidae a été défini par Zhao ( 1975 ) pour définir les oeufs à ornementation tuberculé du crétacé supérieur français. Par la site les travaux de Vianey-Liaud et al.( 1994) ont permis de redéfinir et de proposer une espèce-type Megaloolithus mamillare du Maastrichtien terminal des environs de Rousset-sur-Arc, non loin d'Aix-en-Provence.  " Les Megaloolithidae appartiennent au morphotype dicrétisphérulithique caractérisé par des unités cristallines en éventail, des stries de croissance semi-concentriques et des canaux aérifères  de type tubocanaliculé " ( Garcia C. & Vianey-Liaud M., 2001, p. 187 )

Gisement-type :

" Rousset-Erben ( ERR )" près de La Bégude   ( bassin d'Aix-en-Provence ) , au dessus du Calcaire de Rognac ( Vianey-Liaud M. et alii , 1994 , p. 155-171 ).

Age :

Rognacien supérieur d'après Vianey-Liaud et alii ( op. cit.), Campanien supérieur , Rognacien inférieur et supérieur d'après l'auteur .

Autres gisements :

D'après Vianey-Liaud et alii , op. cit. : La Cardeline , la Bréguière ( commune de Châteauneuf-Le-Rouge, Bouches-du-Rhône , France ). Nous y ajoutons plusieurs autres gisements répartis dans l'ensemble du bassin d'Aix-en-Provence ( cf. inventaire des gisements d'oeufs fossiles ... ).

Description :

Megaloolithus mamillare caractérise la base du Rognacien inférieur  ( de 200 à 150 mètres sous le Calcaire de Rognac : gisement de Roques-hautes / Les Grands-Creux , commune de Beaurecueil, Bouches-du-Rhône ) et le Rognacien supérieur (depuis le Calcaire de Rognac jusqu'au Poudingue de La Galante inclus ).

 

Megaloolithus mamillare. Oeuf entier ( volume estimé à 3500 cm3 ).Provenance : Rognacien supérieur ( Maastrichtien supérieur ) des environs de Rousset-sur-Arc (Bouches-du-Rhône ).

 

Megaloolithus mamillare . Deux sections d'oeufs éclos ( ? ) apparaissent à la surface d'un banc de grès. Provenance : Rognacien supérieur ( Maastrichtien supérieur ) des environs de Rousset-sur-Arc ( Bouches-du-Rhône ).

 

Les oeufs sont de forme sphérique .Leur volume moyen est de 3300 cm3. Il varie de 2000 à 5200 cm3. Quelques rares spécimens peuvent atteindre 7200 cm. Ce type a fourni les plus gros oeufs attribuables, dans l'état actuel des connaissances, à des reptiles fossiles ou actuels . Les pontes comprennent 8 à 13 oeufs disposés sur 1 à 3 niveaux .

La surface externe de la coquille est recouverte plus ou moins dense de nodes (petits nodules ) en forme de dômes arrondis et sub-circulaires en plan. Les pores de forme circulaire , s'ouvrent  exclusivement à la base et entre les nodes. En section radiale les colonnes cristallines ont une morphologie typique en éventail.75 % des unités columnaires donnent naissance à des nodes . Les colonnes cristallines varient en dimensions. Les canaux aérifères sont droits et non branchus.

 


 

Megaloolithus mamillare. Section radiale en lumière naturelle.Epaisseur de la coquille : 1,5 mm. Provenance : gisement de La Cardeline , commune de Châteauneuf-le-Rouge , Bouches-du-Rhône , France . La photographie montre clairement l'aspect en éventail des unités cristallines de calcite qui forment l'architecture de la coquille.La portion incomplète d'un canal aérifère est visible dans la partie droite de l'image .

 

Des oeufs de ce type , groupés en pontes , ont été découverts pour la première fois  par un géologue amateur M. Frigara sur les flancs d'une petite butte argilo- gréseuse, en bordure de la route nationale n°7 et à 1 kilomètre au nord du village de Rousset-sur-Arc ( Frigara , 1956 ).Ces niveaux étaient jusqu'alors considérés comme d'âge Paléocène ( Corroy , 1949 , 1957 ; Lapparent , 1947 ). Plusieurs de ces oeufs furent déposés dans les collections paléontologiques du Muséum d'Histoire naturelle de Marseille et étudiés par De Lapparent ( 1957 ).Par la suite Megaloolithus mamillare fut étudié par de nombreux auteurs (Schmidt , 1967 ; Dughi et Sirugue , 1976 ; Kerourio , 1981 ; Erben et alii , 1979 , 1983 ; Penner 1983 , 1985 ; Williams et alii , 1984 ; Vianey-Liaud et alii , 1994 ).

Megaloolithus mamillare se retrouve dans de nombreux gisements varois  (Saint-Martin-des-Pallières , Fox-Amphoux , ... ) où il est localisé exclusivement dans le Rognacien inférieur ( juste sous les premières assisses du calcaire de Rognac ). Il est rognacien ( sans autre précision ) dans les gisements de Fa et d'Alba dans l'Aude .

 

Megaloolithus mamillare . Surface externe de la coquille. Provenance : gisement Frigara , commune de Rousset-sur-Arc, Bouches-du-Rhône .

 

Megaloolithus mamillare. Section tangentielle en lumière naturelle. Epaisseur de la coquille : 1,7 mm. Provenance : gisement " Frigara " , commune de Rousset-sur-Arc , Bouches-du-Rhône , France . La photographie montre clairement les ouvertures des pores.

 

Megaloolithus mamillare. Section radiale en lumière naturelle. Epaisseur de la coquille : 1,7 mm. Provenance : gisement " Frigara " , commune de Rousset-sur-Arc , Bouches-du-Rhône , France . La photographie montre clairement l'aspect en éventail des unités cristallines de calcite qui forment l'architecture de la coquille.

Matériel :

Aix-en-Provence ( Muséum d'Histoire Naturelle ) : -un oeuf sphérique   ( 19 x 19 cm ) , - un oeuf sphérique ( 19 x 17 cm ) provenant du Rognacien supérieur des environs de Rousset-sur-Arc ( Bouches-du-Rhône ).

Marseille ( Muséum d'Histoire Naturelle ) : - un groupe de trois oeufs   ( 18 x 17 cm , 21 cm; 22 cm ) collectés par Ph. Kerourio en 1981 ; un groupe de deux oeufs  ( 18 x 14 cm ; 16 cm x 15 collectés par Ph. Kerourio en 1981 ( Ces deux découvertes ont été réalisées non loin de Rousset-sur-Arc ( Bouches-du-Rhône  ; un groupe de deux oeufs  et le fond d'un troisième collectés en 1980 sur le gisement de La Cardeline ( Châteauneuf-le-Rouge)

 

" Page d'accueil "  en plein écran !
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre ! ) 

 

 


Accueil  |  Historique des recherches  |  Les différents types d'oeufs  |  La fossilisation des oeufs | Les nids de Dinosaures | Les oeufs et l'extinction des Dinosaures | Glossaire

CETTE PAGE A ETE MISE A JOUR LE 11/06/04.

Copyright © 2004 Ph. Kerourio. All rights reserved

 

/