Make your own free website on Tripod.com
Nidification
         Accéder              Naviguer                Consulter             Trouver            Etudier

   

 

  Plan du site

  L'historique des découvertes

  La classification des oeufs fossiles

  Le catalogue des types d'oeufs

  La fossilisation des oeufs
  La conductance des coquilles d'oeufs
  Les nids de Dinosaures
  L'attribution taxonomique

  La pathologie des oeufs

  les oeufs et l'extinction des Dinosaures

  Les gisements
    Bibliographie
    Géochronologie
     Glossaire

  Initiation à la Paléontologie



LA MONTAGNE SAINTE-VICTOIRE DANS L'HISTOIRE DES HOMMES

Toponymie
 


Les oeufs de Dinosaures    Initiation à la Paléontologie

   La montagne Sainte-Victoire


 Géologie de la montagne       Archéologie de la Montagne   Chronologie de la montagne

 

" La Montagne "

 

" Santo Venturi , Mount Eigues . De gracie noun vous boulégués. "

" Quand Venturie a soun capeu. Pren ta biasso é courré lèu "

 

La toponymie de Sainte-Victoire est inconnue dans les documents avant le XVIIe siècle. Le terme de " Victoire "  est pour la première fois mentionné quand on envisage de construire un local pour un ermite . C'est en 1653 qu'un bourgeois d'Aix , Honoré Lambert , fit le voeu , au cours d'une grave maladie , de restaurer la chapelle et l'ermitage situés au sommet de la montagne  sous le titre de Notre-Dame de la Victoire et de s'y retirer pour s'adonner à une vie de prière et de contemplation. On suggère alors d'attribuer au sanctuaire restauré le nom de " Notre Dame de la Victoire "  sans préciser s'il s'agit de commémorer la victoire de Louis XIII sur les Protestants ou la bataille victorieuse de Lépante contre les turcs ( la première hypothèse semblant cependant la plus probable ).A cette époque cette appellation était relativement courante .Il semble que ce soit le voeu du bourgeois aixois qui ait fait naître une toponymie nouvelle qui ,en quelques décennies, supplanta l'appellation médiévale

Dans les périodes qui précèdent l'ère moderne ,le nom de la montagne est " Venture " , ou , sous une forme chrétienne , Sainte-Venture ou Sainte-Adventure ( cette appellation figure encore sur des cartes datant du début du XVIIIe siècle ) et   il n'est question dans les textes que d'un chemin menant à Sainte Adventure  ( Itinere sancte Adventuro , 1390 ) ou à Sainte-Venturie ( Sancte Venturie en 1345 ), d'où l'hypothèse émise par Camille Jullian : " Sainte-Victoire vient d'un mot celtique , ou ligure , comme Venturi , Venturius ou quelque chose d'approchant .Le nom même de la montagne n'a jamais été Victoria. Lorsqu'on trouve son nom sous sa vraie forme locale et provençale, elle s'appelle Venturi , du latin Ventur et Venturius comme le vrai nom et le nom primitif de Sainte-Victoire .Venturi, Ventoux , c'est tout un. Et dans le passé la distance entre ces deux mots diminue encore. Le Ventoux s'appelle dans les chartes , Venturius , et à l'époque romaine , Vintur. Sainte-Victoire et le Ventoux ont donc porté , à l'origine , le même nom celtique ou ligure , nom fort approprié à des sommets d'où semblent partir nuages et vent " ( C. JULLIAN , Notes gallo-romaines , Revue d'Etudes Anciennes , 1899 ).M. Rostaing donne aussi au mot " venture " une racine pré-indo-européenne.Il écrit : " La racine Vin - Montagne - est bien connue ... En Provence , deux noms de montagne se réfèrent à cette racine  : ce sont le Mont-Ventoux... et la Montagne Sainte-Victoire , transcription tardive de Venturi " .C. Jullian , M.Rostaing et de nombreux érudits après lui , rapprochent la toponymie de la Montagne avec celle d'une autre tout aussi célèbre : le Mont-Ventoux .

" Le vrai nom du Mont Ventoux , sur les cartes du XVIIIe siècle est , non pas Ventoux , mais Ventour. Ce nom dérive indubitablement du nom d'une divinité , Venturius , à laquelle sont dédiées deux inscriptions romaines tracées , l'une à Mirabel, près de Vaison , l'autre à Buoux, au nord du Lubéron. Il n'est pas impossible que cette divinité ait été , non seulement celle du Ventoux , mais la divinité générale des montagnes de toute la région provençale , divinité d'origine celte ou plutot ligure .Ce nom dérive , sans doute d'une racine analogue au latin Ventus .Au Mont-Ventoux ce nom ancien s'est conservé .A Sainte-Victoire il a été transformé sous une double influence , celle du travail continu des érudits , et celle du clergé local , dont l'action n'a pas été moins efficace " ( M. CLERC, Annales de la Société d'Etudes Provençales , 1904 ).

Le vent a été très tôt personnifié et il est probable que dès l'époque préhistorique les sommets des montagnes étaient consacrés au dieu des vents .L'Eglise christianisa cette divinité sous le nom de " Sainte Venture ". La croyance populaire faisait naître le vent des cavernes de la Montagne .Au sommet du Grapou à Baudiment près de Sisteron , le trou de l' " oulo " laissait échapper un souffle continuel. Au VIe siècle pour fertiliser la vallée de Nyons toujours stérile , Saint Césaire , archevêque d'Arles avait recueilli dans son gant le vent marin des marais d'Arles. Il l'avait jeté contre un rocher produisant un gouffre d'où les vents n'ont cessé de souffler.

Quant à la légende qui rattache l'appellation de la Montagne à la victoire de Marius sur les teutons en 102 av.J.C , elle remonte au XIX e siècle , période durant laquelle elle fut forgée de toutes pièces par des écrivains et quelques érudits et journalistes locaux. Walter Scott situe à la Sainte-Victoire un chapitre de son roman " Charles Le Téméraire " ou " Anne de Geierstein " écrit en 1829.Le romancier écossais fut , sans nul doute , l'un des propagandistes les plus efficaces de la légende marienne. " Le nom de la montagne , écrit-il , avaiut été donné par suite d'une grande victoire qu'un général romain nommé Caio Mario avait remporté sur deux grandes armées de sarrasins portant des noms ultramontains , probablement les Teutons et les Cimbres .En reconnnaissance de cette victoire Caio Mario fit voeu de bâtir un monastère sur cette montagne et de le dédier à la Vierge Marie , en l'honneur de laquelle il avait été baptisé ".On ne peut qu'être surpris et amusé de l'imagination débridée de Walter Scott qui semble oublier que la victoire de Marius se situe en 102 av.J.C !! D'autres , tout en adhérant à la même hypothèse , ont su se garder de commettre la même erreur historique .C'est ainsi que dans un article paru sur la Sainte-Victoire le 5 mai 1855 dans l'Illustration , on peut lire : " Marius avait donné à cette montagne le nom de Mont de la Victoire , Mons Victoriae; l'Eglise le dédia à la sainte de ce nom ... Après la victoire les soldats de Marius annoncèrent à la contrée , par un feu qu'ils allumèrent sur ce même rocher , qu'elle était délivrée à jamais des barbares ...On raconte , que la veille de la bataille , la prophétesse Galla ,sur les bords du garagai ( ... ) prédit la victoire à Caius Marius .El le jour qui suivit l'extermination des Cimbres le général romain , obéissant aux préceptes de la pythonisse , fit précipiter dans ce gouffre trois cents prisonniers teutons  qu'il voua aux dieux infernaux .Ce précipice prit alors le nom  de Galla Caius d'où par corruption , Garaigai " .

 

 

 

 

 

Page en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre ! ) 

 


Accueil  |  Historique des recherches  |  Les différents types d'oeufs  |  La fossilisation des oeufs | Les nids de Dinosaures | Les oeufs et l'extinction des Dinosaures | Glossaire

CETTE PAGE A ETE MISE A JOUR LE 04/06/04.

Copyright © 2004 Ph. Kerourio. All rights reserved

 

/